Le Conseil scientifique

Partager sur :

Le conseil scientifique est composé de 15 professionnels reconnus, ils étudient bénévolement les demandes de subvention et orientent le choix des projets soutenus.

Pr Bernard LAURENT

Président du conseil scientifique, chef du service de Neurologie CHU, St Etienne

Pr Etienne JAVOUHEY

Chef de service d’Urgences et de la Réanimation de l’Hôpital Femme Mère Enfant Lyon

Dr Chantal DELAFOSSE

Praticien hospitalier, algologie pédiatrique à l’hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon

Dr Laurent DELAUNAY

Anesthésiste, président du CLUD, clinique Générale d’Annecy

Mme Julie HENRY

Centre Léon Bérard, DISSPO, Philosophe, Chercheur.

Dr Marc MAGNET

Médecin coordonnateur, Soins et Santé HAD, Lyon

Dr Jean-Pierre MARTIN

Oncologue à la l’Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Mme Fanny NUSBAUM

Psychologue, Docteur en Psychologie.

Dr Malou NAVEZ

Médecin responsable du centre de la douleur du CHU, St Etienne

Dr Patrick RAVELLA

Psychiatre à la consultation douleur de l'Hôpital Sain-Luc Saint-Joseph, Lyon

Mme Ghislaine SCIESSERE

Cadre infirmier en réanimation, Hôpital Saint-Luc Saint-Joseph, Lyon

Dr Pierre VOLCKMANN

Médecin rééducateur, responsable médical de MPR Capio, Lyon

Le Point

« La pratique du chant permettrait de réduire la douleur ! Et même d'améliorer les capacités cognitives des personnes atteintes de troubles de la mémoire ! Afin de valider scientifiquement ces hypothèses, des médecins chercheurs des CHU de Lyon et de Saint-Étienne viennent de lancer une étude destinée à prouver les bienfaits de la pratique du chant et de la faire accepter comme véritable thérapie.

Plusieurs études médicales ont déjà tourné autour du sujet. Pour démontrer notamment que le pouvoir relaxant de la musique permettait de diminuer les douleurs chroniques des patients. Ou encore l'effet positif de l'audition d'une musique familière sur le fonctionnement cognitif, les états anxieux ou dépressifs des malades atteints de troubles de la mémoire. » Catherine Lagrange


01 avril 2016

Kiné-Actu

Test de vêtements compressés Spécifiques au syndrome d'Ehlers-Danlos.

Une étude unique au monde est en cours au CMCR des Massues, à Lyon : grâce à la mobilisation de partenaires publics et privés, des patients atteints du syndrome d'Ehlers-Danlos testent l'efficacité de gilets compressifs. À la clé : leur possible remboursement par la Sécurité sociale. Véronique Vigne-

Lepage


07 avril 2016

Le Pèlerin

« Je suis condamné à souffrir ». Cette réflexion du patient souffrant de douleur chronique, Lizet Jammet, thérapeute cognitivo-comportementale, la connaît bien. « Le but de nos ateliers thérapeutiques est de travailler avec le patient sur ces croyances, explique la spécialiste, qui travaille pour un projet de la Fondation APICIL contre la douleur (2). Le mécanisme de la peur est un cercle vicieux : certains patients développent des phobies de la douleur, conduisant à l'immobilisme. » Que faire ? D'abord s'informer sur sa maladie pour mieux agir. « Car si le genou ne fonctionne plus, la tête, si ! »

Laurence Faure


23 février 2017