Le Conseil scientifique

Partager sur :

Le conseil scientifique est composé de 15 professionnels reconnus, ils étudient bénévolement les demandes de subvention et orientent le choix des projets soutenus.

Pr Bernard LAURENT

Président du conseil scientifique, chef du service de Neurologie CHU, St Etienne

Pr Etienne JAVOUHEY

Chef de service d’Urgences et de la Réanimation de l’Hôpital Femme Mère Enfant Lyon

Dr Chantal DELAFOSSE

Praticien hospitalier, algologie pédiatrique à l’hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon

Dr Laurent DELAUNAY

Anesthésiste, président du CLUD, clinique Générale d’Annecy

Mme Julie HENRY

Centre Léon Bérard, DISSPO, Philosophe, Chercheur.

Dr Marc MAGNET

Médecin coordonnateur, Soins et Santé HAD, Lyon

Dr Jean-Pierre MARTIN

Oncologue à la l’Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Mme Fanny NUSBAUM

Psychologue, Docteur en Psychologie.

Dr Malou NAVEZ

Médecin responsable du centre de la douleur du CHU, St Etienne

Pr Frédéric AUBRUN

Chef de service Anesthésie-Réanimation à l’hôpital de la Croix-Rousse.

Dr Patrick RAVELLA

Psychiatre à la consultation douleur de l'Hôpital Sain-Luc Saint-Joseph, Lyon

Mme Ghislaine SCIESSERE

Cadre infirmier en réanimation, Hôpital Saint-Luc Saint-Joseph, Lyon

Dr Pierre VOLCKMANN

Médecin rééducateur, responsable médical de MPR Capio, Lyon

Kiné-Actu

Test de vêtements compressés Spécifiques au syndrome d'Ehlers-Danlos.

Une étude unique au monde est en cours au CMCR des Massues, à Lyon : grâce à la mobilisation de partenaires publics et privés, des patients atteints du syndrome d'Ehlers-Danlos testent l'efficacité de gilets compressifs. À la clé : leur possible remboursement par la Sécurité sociale. Véronique Vigne-

Lepage


07 avril 2016

TOP SANTE

« Nouvelles approches antidouleur à l'hôpital (…) Face à des douleurs chroniques et rebelles aux traitements, les anesthésistes et les médecins de la douleur ont été les premiers à s'intéresser aux méthodes non médicamenteuses et à se former. Notamment pour soulager certaines fibromyalgies (douleurs musculaires diffuses) et des douleurs neuropathiques postopératoires. Mais pour les étudier et les mettre en pratique, il faut aussi des budgets suffisants, apportés parfois par des organismes privés. Ainsi, la Fondation APICIL (voir encadré) finance les initiatives des équipes médicales, des chercheurs et des associations développant de nouvelles approches contre la douleur. (…) » Isabelle Gonze


01 février 2016

Le Dauphiné Libéré

« Grâce au soutien financier de la fondation APICIL, des séances de formation à la communication hypnotique ont été organisées pour le personnel soignant (médecins, infirmières et aides-soignantes) des HPMB et de la Fondation des villages de santé de haute altitude (VSHA). La formation sur trois jours est assurée par l'Institut français de l'hypnose. Des groupes de paroles ont été mis en place, permettant des échanges entre le personnel des différents services. Car le suivi et la supervision semblent particulièrement nécessaires aux yeux des utilisateurs de cette technique. De fait, la mise en œuvre s'effectue souvent en binôme. Pour les équipes soignantes, « ça crée du lien, ça remet une dimension humaine au cœur du soin (…) »


18 avril 2017