Rapport d'activité 2019

Partager sur :

Acteur du mécénat, structure privée à but non lucratif, la Fondation APICIL accompagne et finance des projets d’intérêt général, en France. Tout cela est possible grâce au Groupe APICIL, fondateur et financeur, et grâce aux membres du Conseil Scientifique et d’Administration qui œuvrent pour faire avancer la lutte contre la douleur.

Depuis sa création en 2004, la Fondation APICIL a étudié 1 500 projets, accompagné et financé plus de 750 d'entre eux, pour un montant de 10.5 millions d'euros directement consacrés à la lutte contre la douleur!

Découvrez le rapport d'activité 2019.

Rapport D Activite 2019 Fondation Apicil
Publish at Calameo

 

Télécharger la version PDF :

La Provence – 14 janvier 2015

"En place depuis près de deux ans dans le service tout le personnel soignant (sans exception) a été forme en trois jours, grâce à l'aide financière de la fondation Apicil.

Et le moins que l'on puisse d i r e, c ' e s t q u e l ' h y p n o a n a l g é s i e fait l’unanimité "Ça a changé le vécu du soin de l’enfant, et par extension le nôtre et celui des patient:,", admet Natacha Estournet, infirmière Sa collègue Patricia Poyatos, auxiliaire en puériculture de nuit, va dans ce sens « L’ambiance dans la salle de soins n’est plus du tout la même. II y a beaucoup moins de hurlements et de stress ». "

Ludovic FERRO


14 janvier 2015

METRONEWS LYON - 5 février 2015

"Non, l'hypnose n'est pas réservée au monde du spectacle et aux artistes comme Messmer. Depuis  quelques mois, l'hôpital Saint-Joseph/Saint-Luc de Lyon a décidé de former le personnel des urgences à cette pratique. Médecins, infirmiers, aides-soignants ou brancardiers ont donc appris comment « modifier l'état de conscience » des patients. « Ce n'est pas une baguette magique, mais cela nous permet de traiter la douleur et l'anxiété, précise Didier Brodsky, médecin urgentiste. »

Depuis le mois de juin 2014, environ 300 personnes ont ainsi été hypnotisées à Saint-Joseph/Saint-Luc."

PIERRE-ALEXANDRE BEVAND


15 février 2015

L’infirmière libérale

« La Journée paramédicale Auvergne-Rhône-Alpes est née en 2009 sous l'impulsion de Dominique Gillet, correspondante régionale de la Société française d'étude et de traitement de la douleur (SFETD) de 2009 à 2016. Elles ont lancé ce rendez-vous annuel après avoir fait le constat d'un manque de journées formatrices, de partages d'expériences professionnelles pour les paramédicaux. Organisée par un comité de pilotage de sept infirmières bénévoles, la Journée paramédicale réunit chaque année un public pluri-professionnel de 250 à 300 personnes d'Auvergne-Rhône-Alpes, grâce au soutien financier de la SFETD, de Saradol et de la Fondation APICIL. »


01 mars 2017