Hypnose et douleur - Conférence 2018

Partager sur :

A Lyon,  la Fondation APICIL a organisé le 17 octobre 2018 une conférence sur l'hypnose médicale qui a réuni plus de 500 participants à la Faculté catholique. Une nouvelle illustration de l'engouement suscité par cette technique non médicamenteuse à l'efficacité prouvée pour lutter contre la douleur. A la clé, de plus en plus de soignants et patients convaincus.

Cette conférence est présentée par le Dr Jérôme Schweitzer et le Dr Stéphane Bouvier, médecins anesthésistes à la Clinique Mutualiste de Grenoble.

 


METRONEWS LYON - 5 février 2015

"Non, l'hypnose n'est pas réservée au monde du spectacle et aux artistes comme Messmer. Depuis  quelques mois, l'hôpital Saint-Joseph/Saint-Luc de Lyon a décidé de former le personnel des urgences à cette pratique. Médecins, infirmiers, aides-soignants ou brancardiers ont donc appris comment « modifier l'état de conscience » des patients. « Ce n'est pas une baguette magique, mais cela nous permet de traiter la douleur et l'anxiété, précise Didier Brodsky, médecin urgentiste. »

Depuis le mois de juin 2014, environ 300 personnes ont ainsi été hypnotisées à Saint-Joseph/Saint-Luc."

PIERRE-ALEXANDRE BEVAND


15 février 2015

LA CROIX

« Les fondations mobilisent près de 85 000 salariés (en 2013) et un grand nombre de bénévoles, témoignant du fort engagement de la société civile. Parmi les champs de l'intérêt général, deux causes ont plus particulièrement la faveur des donateurs-ISF : l'aide aux plus démunis (34 % des donateurs) et la santé ou la recherche médicale (27 %). En outre, la fiscalité du don-ISF a permis sur une décennie l'émergence d'une nouvelle génération de donateurs dont le don moyen est près de vingt fois plus élevé (2 500 €) que celui consenti au titre d'une réduction d'impôt sur le revenu. Les plus fortunés ont pu s'engager au fil des années de façon pérenne et stratégique allant jusqu'à la création d'une fondation abritée. (…) »


07 juin 2017

LYON MAG

« Minidocs, c’est le nom du sérious games, mis en place par la Croix Rouge française et soutenue par la fondation APICIL et les HCL de Lyon. Le jeu vise à diminuer les douleurs et le stress posttraumatique des jeunes patients du Centre Médico-Chirurgical de Réadaptation des Massues de la Croix Rouge française.

Le CMCR des Massues accueille de nombreux patients, de la consultation au suivi en passant par la chirurgie, et parmi eux de jeunes enfants qui souffrent de paralysie cérébrale. Un terme qui désigne l’ensemble des troubles liés au développement des mouvements et à la posture. Les enfants qui en souffrent rencontre donc des difficultés à se déplacer et doivent bénéficier d’un suivi médical. (…) »

 


01 juin 2017