Méditation et douleur - Conférence 2019

Partager sur :

La méditation suscite depuis de nombreuses années un fort engouement et a été progressivement intégrée dans le domaine de la santé. La valeur thérapeutique de la méditation est bien établie dans les troubles de l’humeur et la douleur chronique, elle répond à un besoin croissant de compléter la réponse pharmacologique par des approches complémentaires. Cependant, les mécanismes mentaux et neurophysiologiques sous-jacents ces pratiques méditatives commencent à peine à être explorés. Le docteur Antoine Lutz, chercheur en neuroscience et Titi Tran, formatrice, investissent depuis de nombreuses années le champ de la méditation pour comprendre et diffuser sa pratique au bénéfice des individus et de leur équilibre. Comment la méditation agit et peut aider à la prise en charge de la douleur ? C’est l’objet de la conférence proposée par la Fondation APICIL le 8 octobre 2019 à 18h30, à l’UCLy (Lyon 2ème).

[ EXTRAIT DE LA CONFERENCE MEDITATION ET DOULEUR AVEC ANTOINE LUTZ ET TITI TRAN ]

Les intervenants :

Antoine LUTZ :

Chargé de recherche au Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CRNL). Membre de l’équipe de recherche Dynamique cérébrale et cognition (Dycog). Il a travaillé dans le laboratoire dirigé par Richard Davidson à l’université du Wisconsin (Madison, Etats-Unis). Il dirige le projet de recherche ERC Brain and Mindfulness, qui vise à étudier les processus expérientiels, cognitifs et neuronaux sous-tendant la pratique de la méditation de pleine conscience.

Titi TRAN :

Formatrice en méditation à Paris et pour le D.U (Diplôme Universitaire) Méditation & Neuroscience a Lyon, elle participe également au projet de recherche Silver Santé Study, qui a pour objectif d’identifier les facteurs de bien-être et de santé mentale chez les seniors. Le projet est financé par la Communauté Européenne et regroupe des scientifiques de plusieurs pays : France, Royaume-Uni, Belgique, Espagne, Suisse et Allemagne.

 

La Fondation APICIL 

Créée par le Groupe APICIL en 2004, la Fondation APICIL est Reconnue d’Utilité Publique. la Fondation APICIL est un partenaire privilégié des acteurs de terrain, elle se situe au plus près des personnes en souffrance et de leurs proches. A l’écoute des besoins et des avancées de la science, la Fondation APICIL aide les soignants et les chercheurs à proposer de nouvelles solutions à travers un accompagnement financier et une valorisation des actions innovantes. Douleurs chroniques, souffrances psychiques, douleurs post-opératoires, soins douloureux, compréhension des mécanismes de la douleur, maladies rares ou méconnues, etc. Les sujets sont infinis et les solutions multiples, la Fondation APICIL agit à travers 3 axes prioritaires : financer la recherche, informer et sensibiliser, améliorer le soin et l’accompagnement des patients par les techniques complémentaires.

 


Le dauphiné

Cette adaptation précise de l'analgésie présente un double avantage: d'une part, elle évite l'insuffisance de l'analgésie lorsque le patient n'est pas en capacité d'exprimer sa douleur, et d'autre part, elle évite d'utiliser des doses trop importantes d'analgésiques qui peuvent être responsables d'effets secondaires néfastes.

Il est, par exemple, démontré que chez l'enfant anesthésie, la mesure du réflexe de dilatation pupillaire est un témoin sensible de la réponse à la douleur.

Par ailleurs, utilisée lors d'un accouchement, cette technique permet de diminuer les doses de produits anesthésiants d'une péridurale. 

Jean SARFATI


20 mars 2015

QUE CHOISIR SANTE

« Schizophrène, je me suis reconstruit avec la sophrologie et les massages (…) En accord avec leurs psychiatres référents, plusieurs patients du CHU ont suivi des sessions de douze séances de massages collectifs (automassages) ou individuels Cette recherche, financée par la Fondation de lutte contre la douleur APICIL, a d'ores et déjà donne des résultats très prometteurs ». Joëlle Maraschin


01 mars 2016

Pratique Santé Magazine

« Réalisé a I’initiative de I’équipe pluri disciplinaire ressource douleurs pédiatriques de l’hôpital des enfants du CHU de Toulouse avec le financement de la fondation APICIL contre la douleur, le film haltères & go est un film original pour mieux comprendre et prendre en charge I ’algodystrophie. (...)

Le film insiste sur I importance de la reconnaissance de la douleur et de la prise en charge le plus tôt possible des patients par une action concertée et patiente d’une équipe médicale pluridisciplinaire spécialistes de la rééducation kinésithérapeutes balnéothérapie exercices du miroir médecin traitant rhumatologues orthopédistes psychologues… »


02 avril 2017