Partager sur :

20 minutes Toulouse

« Ces ateliers, intitulés « Histoire d'en parler », ont lieu en groupes de six à dix enfants, âgés de 6 à 15 ans. Après un entretien de la famille etde l'enfant avec un pédopsychiatre et un pédiatre, deux thérapeutes animent ces rendez-vous qui se tiennent une fois par mois, pour une durée totale de quatre mois. (…)Deux fondations [Apicil et Ocirp] financent ce projet pour un montant global de 60000 € sur trois ans. » JULIE RIMBERT

25 janvier 2012

infirmiers.com

"La consultation douleur de l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu est devenue un Centre régional d’évaluation et de traitement de la douleur en psychiatrie.

Il y a 5 ans, le docteur Jean-Pierre Lassaigne, médecin chef du département de médecine polyvalente du CH Saint-Jean-de-Dieu , à Lyon, alerte la Fondation APICIL sur le manque de prise en compte de la douleur, aiguë ou chronique, des personnes atteintes de pathologies mentales. Il fait part de la nécessité de sensibiliser, de former le monde médical et de développer des structures adaptées. Il présente alors à la Fondation APICIL un projet pour la création de la première consultation douleur au sein d'un hôpital psychiatrique en France."

28 janvier 2015

LE PROGRES

« A la croix-rousse, des infirmières proposent relaxation, hypnose et massages pour soulager des patients. Une initiative soutenue par la Fondation APICIL et la Ligue contre le cancer. (…) »
Sylvie Montaron

13 décembre 2008