Les valeurs du Groupe APICIL

Partager sur :

Depuis 70 ans, le Groupe APICIL construit sa solidité autour de principes de transparence, d’humanisme et d'innovation. Des valeurs transmises à la Fondation APICIL, qui agit dans la continuité des actions de solidarité menées le Groupe APICIL.

  • Humanisme

"Nous accompagnons et soutenons nos assurés à chaque étape de leur vie. Nous accordons une importance particulière aux actions de prévention, avec pour objectif le bien-être des individus. Nous sommes partenaires au quotidien des acteurs qui assistent ceux qui en ont le plus besoin. »

  •  Excellence

« Au-delà de la satisfaction de nos clients, notre objectif est l’excellence. Pour ce faire, nous nous attachons, dans un principe d’amélioration continue de nos services et de nos méthodes de travail, à développer les compétences de nos collaborateurs. Notre savoir-faire et notre recherche permanente de la performance nous permettent aujourd’hui de nous positionner comme l’un des leaders sur le marché de la protection sociale. »

  • Solidarité

« La solidarité est inhérente à nos métiers ; métiers que nous exerçons au mieux de manière responsable. Cette valeur nourrit les relations entre nos salariés dans la mise en œuvre des projets du Groupe. Elle reflète également nos actions d’entreprise citoyenne. Parmi elles, le mécénat social nous permet d’exprimer notre accompagnement et de satisfaire notre engagement. »

  • Transparence

« Nous nous engageons à fournir une information claire et précise à nos clients et assurés. Notre objectif est de leur permettre d’apprécier les performances de l’entreprise et d’évaluer sa gestion ; leur assurer à tout moment une vision complète sur l’ensemble des garanties et services qui leur sont dédiés. »

  • Innovation

« Au-delà de simples garanties, notre Groupe propose des prestations évolutives, développe des services novateurs qui s’inscrivent dans le cadre d’une consommation responsable et solidaire. L’innovation est un gage de performance qui favorise l’émulation et l’enthousiasme de nos collaborateurs et contribue à la satisfaction de nos clients. »

 

 

FRANCE SOIR

« (…) Ainsi, lors de l'accouchement, guidées par la sage-femme, les futures mères appliquent des techniques apprises en séances collectives ou individuelles.
Contrôle de la respiration, dissociation du corps et de l'esprit, visualisation... En se focalisant fortement sur un lieu ou une sensation agréable, la patiente « se détache » de la douleur, sans perdre conscience. « L'hypnose, c'est comme un muscle de l'imagination », résume Isabelle Ignace. Pour les futures mères auxquelles la péridurale est contre-indiquée, l'hypnose peut ainsi s'y substituer.(…) »

Juliette Demey

14 avril 2011

LES ECHOS

«  Darina raconte que la sage-femme l'a "fait partir sur quelque chose qu'(elle) aimait". Pendant les contractions, "ça a vraiment marché, j'étais heureuse", dit-elle. Ca a moins fonctionné pendant l'accouchement lui-même. Karine était "en confiance" et a "bien senti la descente de l'enfant". Delphine assure que "ça l'a aidée à ne pas avoir peur avant". Amandine parle de la sensation "d'avoir oublié la douleur", tout en restant "consciente". C'était "beaucoup plus efficace que les médicaments anesthésiques"»

Jean Ayissi

13 avril 2011

LA TRIBUNE

« La Fondation APICIL, créée en 2004 afin d'aider les structures montant un projet dédié à la lutte contre la douleur, vient de remettre un chèque de 52 500 euros à l'hôpital Lucien-Hussel afin de financer un poste à mi-temps de psychomotricienne. Cette subvention a été sollicitée en septembre 2008 par le Dr Colette Peyrard. La Fondation APICIL gère, en toute autonomie, les 9 millions d'euros donnés par le groupe de Protection sociale APICIL. Ce don va déjà servir à payer le salaire de la psychomotricienne pendant trois ans. L’Hôpital a ensuite comme obligation d'évaluer le poste et de faire en sorte de le pérenniser si le résultat est probant. » MDM

19 mars 2009