L'engagement du Groupe APICIL

Partager sur :

Logo du groupe Apicil

La Fondation APICIL a été créée à l’initiative du Groupe APICIL, groupe de protection sociale lyonnais. Il développe depuis de nombreuses années une action sanitaire et sociale innovante, adaptée aux besoins de ses assurés comme de celui du public. Le Groupe APICIL s’appuie sur des valeurs de solidarité, de transparence et d’humanisme pour développer un mécénat social significatif et diversifié, dans cinq grands domaines : le handicap, la santé, le grand âge, l’emploi, l’accompagnement du deuil. Les institutions et mutuelles qui composent le Groupe APICIL sont toutes à but non lucratif et donc sans actionnaires à rémunérer. Ainsi chaque année, une partie de ses ressources est consacrée à des actions d’intérêt général ou au bénéfice de ses assurés.

Le Groupe APICIL fonctionne sur un mode paritaire et mutualiste, c’est-à-dire que les représentants des adhérents pilotent directement la gestion de leur protection sociale. Ce paritarisme est l’une des forces historiques du Groupe APICIL. Les administrateurs, représentants des salariés et des employeurs, trouvent ensemble les consensus et les accords nécessaires au développement de Groupe et au respect des intérêts de ceux qu’ils représentent.

Grâce à ce fonctionnement le Groupe APICIL est un acteur institutionnel majeur du tissu économique et social local à travers un soutien permanent  à la création d’entreprise et la conduit d’une politique d’actions sociales d’envergure : prévention des risques santé, retour à l’emploi, recherche médicale, création d’établissements pour handicapés

Dans le domaine de la lutte contre la douleur le Groupe APICIL a souhaité créer une Fondation afin de donner une pérennité et une visibilité à ses actions. Créée en mars 2004, la Fondation APICIL est une des rares fondation en France Reconnue d’Utilité Publique et créée par une entreprise. Afin de concrétiser cet engagement, le Groupe APICIL a doté la Fondation d’un capital initial important de 9 millions d’euros et lui attribue tous les ans, une subvention permettant le financement d’actions concrètes pour soulager la douleur.

LE PATRIOTE BEAUJOLAIS

« Longtemps délaissé, le traitement de la douleur est maintenant l’une priorité des hôpitaux. A ce titre, Villefranche innove en ayant recourt à l’hypnose. (…) elles seront dispensées grâce à la Fondation APICIL contre la douleur qui vient de débloquer un chèque de 25 000 euros (…) étalée sur 2 ans et touchant une soixantaine de soignants, médecins, cadres de santé infirmière, auxiliaires de puériculture ou aides-soignantes de l’établissement. (…) »
Georges Maire

22 mai 2008

L'ESSOR DE L’ISERE

Grenoble, une réponse à la douleur « (…) Non-invasive, facilement applicable, rapidement efficace et renouvelable, cette technique, le CHU de Grenoble vient de s'en doter à travers un appareillage spécifique et coûteux dont une partie a été financée par la Fondation Apicil à hauteur de 62 000 €. Les équipes du Dr Jean-Pierre Alibeu, coordinateur du Centre de la douleur de l'adulte et de l'enfant de Grenoble vont ainsi pouvoir offrir cette technique de stimulation du cortex cérébral qui concrètement consiste à appliquer un champ magnétique à la surface du scalp. Celle-ci a l'avantage d'être bien tolérée. (…) »

16 octobre 2009

20 minutes Toulouse

« Ces ateliers, intitulés « Histoire d'en parler », ont lieu en groupes de six à dix enfants, âgés de 6 à 15 ans. Après un entretien de la famille etde l'enfant avec un pédopsychiatre et un pédiatre, deux thérapeutes animent ces rendez-vous qui se tiennent une fois par mois, pour une durée totale de quatre mois. (…)Deux fondations [Apicil et Ocirp] financent ce projet pour un montant global de 60000 € sur trois ans. » JULIE RIMBERT

25 janvier 2012