Communiqués de presse

Pour aider à la vulgarisation des messages de prévention et des avancées médicales réalisées dans le domaine de la douleur, la Fondation APICIL collabore avec les journalises en mettant à disposition des porteurs de projets qu’elle soutient, les services d’un attaché de presse spécialisé.

Pour convaincre et véhiculer leurs idées, les porteurs de projets ont besoin de communiquer, la Fondation APICIL les aide dans cet exercice peu habituel pour des scientifiques. Les projets financés sont mis en avant à travers des conférences de presse régulières qui réunissent les équipes médicales, les chercheurs, les patients, les représentants des institutions et les journalistes.

L’objectif de ces actions est de diffuser au plus grand nombre les messages de prévention et d’information sur la douleur, mais aussi de transmettre aux autres équipes médicales en France les idées innovantes et originales soutenues par la Fondation.

La Fondation a financé plus de 200 projets en France, si vous souhaitez connaitre un sujet en particulier ou participer aux rencontres presse de la Fondation APICIL :

L'anesthésie loco-régionale en pédiatrie: un réel progrès

Télécharger le 10 juillet 2012

CANCER : PARENTHESE DE DOUCEUR AU CHU DE NANTES

Télécharger le 13 juin 2012

Art thérapie au CHU de Saint-Etienne pour les personnes en soins palliatifs

Télécharger le 29 mai 2012

L'HYPNOSE MEDICALE EN CHIRURGIE SUR LES ENFANTS

Télécharger le 24 avril 2012

Le CBSM (Cognitive Behavioral Stress Management) une méthode adaptée des Etats-Unis à Grenoble

Télécharger le 27 mars 2012

LA PSYCHOMOTRICITE DANS LA PRISE EN CHARGE PLURIMODALE DE LA DOULEUR AU PUY EN VELAY

Télécharger le 02 mars 2012

LE DAUPHINE LIBERE

«Agir ensemble pour lutter contre les douleurs. C'est avec cette volonté que la Fondation Apicil (caisse mutuelle), dirigée par Nathalie Aulnette, a fait don de 52 500 euros a l'hôpital Lucien Russel de Vienne, pour financer l'embauche d'une psychomotricienne dans le service de l'Unité fonctionnelle de la douleur. En poste depuis lundi, la psychomotricienne doit maintenant prendre ses marques Sa mission consiste à proposer aux malades, en complément des soins médicamenteux, des techniques corporelles : relaxation, massages, bains, jeux d'expression, de coordination Ceci pour leur apporter un mieux-être physique, psychique et leur redonner une identité en dehors de la douleur. » MONIQUE GENEVE

12 mars 2009

LE PROGRES

Une trentaine de personnels, dont cinq médecins, ont été formés lors de sessions organisées grâce l'aide financière apportée en partie par la Fondation Apicil Nathalie Aulnette (Fondation Apicil), Catherine Imbert (Val d'Ouest),le docteur Guidicelli et deux infirmières formées de l'hypnoanesthesie « Nous pratiquons l'hypnoanesthesie en pédiatrie et pour des actes de dermo-chirurgie», (…) L'avenir de l'hypnoanesthesie en pédiatrie semble prometteur, car il s'agit d'un acte moins traumatisant pour l'enfant qu'une anesthésie traditionnelle L'opération terminée, Mathilde reprend très vite ses esprits A peine se souvient-elle d'une légère piqûre mais, assure-t-elle, «les myrtilles étaient très belles» Gisèle LOMBARD

27 avril 2012

Le Progrès

Centre hospitalier : des soins de bien-être uniques dans l'Ain
« Santé. L'hôpital Montpensier mène depuis le début de l'année une expérience de socioesthétique dans ses services d'oncologie et de soins palliatifs. Une esthéticienne apporte un peu de confort aux patients en leur proposant des soins et des massages. Une première dans l'Ain, qui va être pérennisée.
L’initiative est à saluer. Depuis le début de l'année, le centre hospitalier de Trévoux mène une expérience de socioesthétique auprès des patients traités pour des cancers et ceux admis en soins palliatifs (…) » Régis Barnes.
15 novembre 2012